Paroi Berlinoise et microberlinoise

Définition

La méthode écran « paroi berlinoise et paroi microberlinoise » a pour fonction le soutènement des terres, c’est-à-dire de s’opposer aux poussées des sols et poussées parasites.

Elle comporte :

- des éléments ou profilés métalliques verticaux, régulièrement espacés.
- un blindage intermédiaire, de nature variée (madriers bois, plaques BA préfabriquées, …).
- si nécessaire (non autostabilité) : des ancrages (clous, tirants) ou/et des butons, associés à des liernes.

Ce sont des ouvrages provisoires ou définitifs, généralement non étanches, porteurs ou non de charges verticales des structures constructives.

Leur surface vue peut recevoir à la demande un traitement architectonique ou décoratif.

Les deux variantes de paroi se différencient essentiellement par l’importance, l’espacement et la géométrie des profilés verticaux.

Réalisation

Ce type d’ouvrage de soutènement pour excavation est réalisé en deux étapes principales :

- tout d’abord la mise en place des profilés verticaux depuis le niveau d’origine du terrain

- puis ensuite la mise en place, à l’avancement des terrassements en descendant par plots ou non, du blindage ou parement et des ancrages/butons avec liernes de liaisonnement et de répartition.

Un drainage plan (par géocomposite) placé à l’arrière du parement ainsi que des drains ponctuels subhorizontaux peuvent être associés au soutènement selon besoins.

Autres informations

Le soutènement est dimensionné en résistance à la flexion – voire aussi à la compression selon le mode de sollicitation – et en déplacement estimé à l’aide de logiciels informatiques spécifiques et reconnus.

Une gestion des eaux souterraines captées et des eaux de ruissellement est assurée par des dispositifs de surface (caniveaux de tête et de pied avec exutoire).

Le suivi comportemental et d’interaction « ouvrage-sol et avoisinants » est effectué principalement à partir de cibles régulièrement nivelées en X-Y-Z dont les valeurs de déplacement sont comparées à des valeurs seuils prédéfinies. Ce type de soutènement correspond à un ouvrage semi-rigide, partiellement modulables selon les conditions de site et peut être associé à d’autres modes de soutènement.


SOLTECHNIC

SOLTECHNIC est qualifié « soutènement » par QUALIBAT (1253, 1293) et FNTP (253, 7234)

Pour toutes informations supplémentaires ou questions, notre équipe vous répondra